Denis Ferdinande, L'Arche inuit, parution novembre 2020 (Texte accompagné de dessins)


 




Publié à l'Atelier de l'Agneau, dans la collection Architextes, le 15 novembre 2020

150 pages, 18 €  - https://atelierdelagneau.com/


Avant dire (extrait)

I.Que serait-elle, la phrase qui inquiétât le nom de phrase, afin de nous perdre que savions-nous de ce nom, voici qu’elle vient. Et venant, qu’est entraîné aussi son nom. Tout à l’heure ni l’une ni l’autre indemne, car une expérience s’effectue — d’un sens enfui peut-être or celui-ci retourne —, attachée à ce que l’on y touche mais pour atteindre, s’il est un reste, ce reste même, qu’il parle [d’autres aussitôt dans le calcul, et comptant parmi la chimère des vivants et des jours, crient au fragment, à la syntaxe déréglée et à l’emmêlement futur des temps comme s’il était observé déjà]. Et si tout revenait à ne plus savoir écrire ? Et que ce fût là chance. Ne resteraient que décombres de ce souvenir, et d’une quantité telle qu’une vie pour tout désenfouir n’y suffirait en rien. Serait-ce toutefois écriture quand bien même — que cette saisie profuse à mains nues ? L’épars semble devoir demeurer tel, quoi pour relier dès lors ? Il y eut un être, son corps gît parmi les décombres, qui sera le seul, étendu disloqué inerte, sa bouche seule demeure mobile, rien n’expliquerait qu’il parle, il parle pourtant, peut-être en faveur des décombres, n’est-ce pas tout ce qu’il détient ? Or toute parole n’est audible qu’à peine, car il est alentour un bruit de ville contre quoi il n’est rien à opposer, pas même l’attente d’une tombée de nuit. Et son supposé silence [la nuit serait là depuis de longues semaines pour encore de longues semaines, qui règle ici le cycle, sans le pouvoir, des nuits et des jours ?]. Le désenfouissement peut avoir commencé déjà, qui r’enfouit ailleurs, non loin, second monticule gardant ce qui est rejeté, l’on se figure : déchets, étoffes anciennes se dégradant, pages imbibées de l’érosion du jour, d’ouvrages en fin de course [et al.], or s’il y avait lieu d’y retourner pour de futures combinaisons ? Il y eut un être, est-il tout à fait défunt ? Il parle, non, et son poitrail semble parfois se mouvoir, inspirant un air plus lointain que l’air alentour, afin de le rendre à sa provenance, tandis, donc, qu’il parle. Rêve-t-il, et s’il s’était toujours rêvé tel, mi-cadavre effondré parmi les décombres ? Son lieu de mort même s’il ne meurt pas, d’où il s’en reviendra tout à l’heure, s’il est quiconque pour l’arracher, impossible, à son milieu de toujours,  

II.

Lieu de la lancée : page vierge, d’un format déjà établi, modifiable au centimètre près s’il y a lieu, et sur laquelle nul ne sait encore ce qui s’y écrira, encore [il écrit, qui cela ?, celui qui écrit cela, celui cela]. Ainsi, il n’y aura pas eu la hantise de ne savoir qu’écrire, la lancée s’effectue déclarant soit dit en passant l’amour de ce nom même de lancée, selon lequel chaque fois tout reprend, expérience de l’écriture qui se voudrait nouveau cycle, l’écriture cette fois sera tout autre. Ce possible leurre, ayant à lutter, en vérité, contre sa pétrification, façon de pierre qu’il lui faut éclater avec le secours mettons d’une masse, et main l’empoignant rien qui ne se puisse sans l’effort du corps total, or quel corps serait-ce, et d’où vient-il s’il vient ? L’on se figure qu’en résultera le fragmentaire, disposant tout éclat — de la dite pierre même — sur une table quelconque, suivant un ordre que ne commande que le hasard. À supposer que ce puisse être, cela, écriture. L’image en fait très vite disconvient, en raison sans doute de sa rudesse suggérant l’acte primitif même, de l’âge encore récent du bagne. Le nom de pétrification est en cause, qui au fait l’aura prononcé ? (Qui est là, qui parle, non sans hâte ?). Produisant l’effet d’une contre-lancée dans la lancée, afin toutefois de sauver l’écriture, signalant tout l’actuel risque. Celui qui parle prend place, attablé comme il peut l’être, en une chambre d’une place terrestre non dévoilée encore — innommable aussi bien qu’indescriptible dès lors — ni l’époque, ce qui inquiète, et l’inquiète lui plus que quiconque, ne le sachant en rien. Et pour cause, il arrive juste (d’Amnésie qui est territoire trouble, encerclant), nul ne sait l’exacte raison de sa présence — il fallait quelqu’un —, ce qu’il fait ainsi attablé, un instant il se retire dans ce qu’il appelle les coulisses si la chambre est en vérité une scène, et reparaît chargé d’un coffre, en lequel il se figure devoir s’introduire, l’y voici. Comme si

 

 


Autres publications à l’Atelier de l’agneau :

Critères du cratère, 2001

théoriRe, actes, 2006

Toute littérature s’effondre, 2009

Une phrase, juste, 2012

Cylindres, 2014

Astéroïdes, un cahier de notes, 2018

Aux Éditions Tarabuste, Anthologie Triages

 Ode à Noémie Parant, 2011

Aux Éditions D-fiction (e-Book)

 Les Fusées de C. B., 2013

 




Commentaires