Galerie La Petite Renarde Rusée

vendredi 15 octobre 2010

Philippe Bialek, La Créature des 7 Vallées (extrait de roman)



Photo de couverture : Philippe Bialek
                          

« […] Comme il avait deux heures d’attente, il partit se promener à pied. Il remonta la rue principale, fit une pause devant l’église qui lui paraissait toujours si énorme, si peu en rapport avec les dimensions du village. Plus loin, il s’attarda sur un colombier blanc dans une cour de ferme. Une plaque apposée en façade expliquait que c’était le seul vestige de l’ancienne habitation de l’écrivain Georges Bernanos. Il laissa à sa droite les ruines du château féodal cernées par le bois, et rejoignit la Planquette au niveau de l’ancien moulin.

Un petit pont se trouvait là. Alban s’en approcha avec précaution et passa doucement la tête au-dessus de la rambarde métallique. En agissant ainsi, il espérait surprendre dans l’eau claire une ou deux belles truites, comme cela lui était souvent arrivé. Aujourd’hui, la manœuvre fut vaine. Mais le spectacle de la rivière s’écoulant en cascade entre les vieilles installations du moulin valait à lui seul le détour. Une carte postale aux tons champêtres dont le charme ne pouvait laisser indifférent.

Alban s’assit sur une borne près du pont. Il n’y avait pas de bruit, si ce n’est des chants d’oiseaux et un meuglement de vache là-haut dans les alpages. De temps en temps, une voiture passait sur la route voisine. Les rues de Fressin étaient désertes. En venant ici, il n’avait croisé que deux personnes, dont une fermière avec un grand chapeau de paille poussant une brouette. […] »
...
...
..

« [...] Il avait tout juste situé la Grande Ourse quand son cœur fit un bond dans sa poitrine. Un bruit avait résonné dans la nuit, d’autant plus audible que le chien avait subitement interrompu sa rengaine. Et ce bruit venait d’une dépendance toute proche. Il était trop fort pour être le fait d’un petit animal, un rat ou un chat de gouttière. On aurait dit la chute d’un objet métallique, un seau ou un outil de jardin.

Le jeune homme réagit très vite. Il n’avait jamais eu affaire à des rôdeurs, mais il tenait à prendre ses précautions. Il alla chercher une torche électrique dans le salon, ramassa au passage un vieux manche de pioche. Puis il s’approcha du bâtiment en silence.

Un long moment, il demeura aux aguets devant la porte. Plus un bruit et derrière lui, par intermittence, les aboiements. Alban pensa qu’il devait s’agir d’un chat. Il en connaissait plusieurs, des demi-sauvages teigneux et balafrés qui hantaient les lieux depuis toujours. Mais il voulait en avoir le cœur net. Il tourna lentement la poignée de la porte qui produisit un grincement infime. Avec précaution, il s’introduisit dans la pièce sans allumer sa torche. Il s’immobilisa et son regard fouilla l’obscurité qui n’était pas totale, une fenêtre poussiéreuse filtrant un pâle rayon de lune.

Brusquement, il sursauta. Il avait entendu un léger bruit au fond de la pièce, là où était installé l’établi. Et il devina au niveau du sol une forme claire d’une taille assez importante. Quand il eut l’impression de la voir remuer, la peur s’empara de lui. Sa main se crispa sur le bâton. Il crut qu’il allait s’enfuir à toutes jambes, sans oser faire de la lumière. Mais dans un réflexe, il pressa le bouton et braqua sa torche devant lui.

Le tableau qui s’offrit alors à ses yeux le laissa médusé.

Emprisonnée dans le cercle lumineux, il y avait une femme. Elle était recroquevillée sous l’établi, pieds nus, vêtue d’une longue chemise claire. Et elle gardait un bras levé en protection contre l’éclat aveuglant de la lampe.

Quand elle le baissa, Alban reconnut les yeux affolés de la pharmacienne.[...] »




La Créature des 7 Vallées est un roman de Philippe Bialek paru aux Editions Nord Avril en octobre 2010. L'action se passe dans la belle région des Sept Vallées, dans le Pas-de-Calais.
L'auteur vit dans la région de Béthune.
Il a aussi publié :
Le Lion d'or, Paris, Société des écrivains, 1999
Perline et autres nouvelles limitrophes, Soisy-sur-Seine, Vert-Galant, 2006
Retour en Cote d'Opale, Bouvignies, Les Editions Nord Avril, 2007
Pour toute commande s'adresser à :
Les Editions Nord Avril n°388, rue de la Lombarderie 59870 Bouvignies.
Prix : 14€

(En première de couverture l'animatrice de ce blog (sic !))
 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire